« Lis bien cet avertissement. »

Vous êtes ici sur un forum de type Maturei interdit aux moins de 18 ans.

Nous ne pouvons pas vous empêcher de vous inscrire si vous êtes mineurs et même le vérifier mais vous ne pourrez pas nous tenir responsable du contenu à caractère choquant que vous pourrez trouver ici. Si vous êtes mineur, passez votre chemin. Auquel cas, nous ne serons tenus responsables des éventuels problèmes sachant que nous vous avons prévenu.


<br />Bienvenue à vous nouveaux membres, Ce forum ne prend en compte que les Avatars d'acteur, mannequins ect... Il n'y a pas de nombres de lignes imposées venez vous amuser ❤️ De nombreux personnages sont encore disponibles. Bon jeu à vous ❤️ Pour toutes questions n'hésitez pas à me Mp sous Lois Lana-Kent

Cordialement,





 
Avant de vous inscrire, pensez à vérifier
que le personnage DC souhaité est libre avec ce bottin
Un recensement a lieu jusqu'au 24/08/2018
Pensez à vous recenser!
anipassion.com

Deathtoy - Quand lesrépliques deviennent vraies

 :: Administration :: Accueil :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Scott Marsden / Deathtoy
Messages : 36
MessageSujet: Deathtoy - Quand lesrépliques deviennent vraies Lun 16 Juil - 18:05
Âge : 40 ans
Groupe : Bad Soul
Profession / études : Il dirige le site cineprop qui achète et revend des accessoires de cinéma
Etat civil : célibataire « forcé » depuis six mois
Situation financière : Assez à l’aise
PRESCOTT « SCOTT » MARSDEN
ft. DAVID BECKHAM
Passionné
Volontaire
Possessif
Peu scrupuleux
Vénal
Rusé
Joueur
Tactile
Apaisant
Charmeur
Carnation : blanc
Taille : 1m80
Corpulence : Athlétique
Cheveux :Blonds
Yeux : Marrons
Signe(s) distinctif(s) : De nombreux tatouages
Vous me connaissez au moins de nom. Je suis le petit fils d’un acteur assez connu – décédé il y a vingt ans – mais qui a marqué son époque. Le grand Alan Marsden ! Oui, vous voyez, ça vous parle ! Ben voilà ce qui me caractérise : j’ai toujours eu droit à ça : je ne suis pas Prescott Marsden, juste le petit fils d’Alan Marsden ! J’ai été dans des belles écoles privées, avec d’autres enfants de riches, mais bon, papa et le travail… et maman qui dépensait l’argent aussi vite que son ombre… autant vous dire que ça se jouait salement, pour mon avenir…
J’avais quinze ans quand les fonds vinrent à manquer un peu. Et mon grand père n’était plus en moyen d’aider la famille, décédé un an plus tôt d’une sombre histoire d’accident de voiture étrange. Affaire classée bien vite… louche tout ça !

Enfin bref ! A mes quinze ans je dus un peu me débrouiller, fort heureusement, j’étais le petit fils d’Alan Marsden ! Alors un studio qui faisait de la série B accepta de m’employer. J’étais assistant accessoiriste. C’était un boulot ingrat, aux horaires de merde, mais bon, c’était revenu… c’est là, sans doute que j’ai un peu merdé. Nous étions sur la fin d’un tournage et je louchais sur un accessoire. Il ne s’agissait pas de grand-chose, hein mais c’était une réplique qu’un communicateur extraterrestre. Je l’emportais en douce – j’avais une facture ou deux à payer – et je le revendais dans la rue, me faisant deux cent dollars sur cette merde.

Personne ne le découvrit, et du coup recommençais, une première fois, puis une deuxième, petit à petit je commençais à avoir les yeux plus gros que le ventre. Je volais des choses de plus en plus précieuses. Je me faisais une petite fortune comme ça ! D’abords illégalement, puis, via un petit réseau de personnes appréciant cela… petit à petit, je me faisais une véritable réputation, et je lâchais mon boulot d’accessoiriste pour me faire uniquement du blé entre la vente et la revente.
Bon il y avait une autre raison. De petits… incidents, dirions-nous ! disons que quand on se retrouve sur un tournage de science-fiction parodiant starwars, un sabre laser devient réalité et que l’on manque de saccager le studio…. Ouais, voilà, vous voyez le deal ! Donc autant vous dire qu’avec la découverte de ces pouvoirs, j’ai dû changer un peu de boulot, mais gardais toujours un contact avec les accessoires. J’adorais cela, j’adorais tenir ces objets uniques entre mes doigts. Et je ne vous dis pas la marge que je me fais maintenant !

Il y a six mois un truc bizarre s’est produit. Je veux dire, quand je touche un objet et qu’il devient « vrai », il le devient, mais quand je le lâche, hop, ça redevient une merde en plastique… mais l’autre jour, j’ai acquis – à titre personnel, plusieurs poupées à $900.000 pièce, une vraie fortune, j’avais acheté le lot complet du studio du coup pour six millions, économisant trois cent briques, quand même. Il s’agissait des originales, utilisée dans un film de super héros de série B, un film nommé Jellys. Très mauvais en soi, mais si mauvais qu’il en était devenu culte. Et ces poupées étaient magnifiques, on aurait presque dit, à les voir qu’elles étaient de chair, et elles étaient utilisées dans certaines scènes où les personnages principales étaient enfermées dans leur propre gelée. De magnifique modèles. De joie j’avais doucement caressé une des poupées, ma préférée, Pinky Jelly, celle aux cheveux roses, ma main s’était égarée et sous celle-ci, le silicone était devenu chair… un vrai régal. C’était étrange, quand je cessais de la toucher – en général il y a un laps de temps de plusieurs minutes, plus l’objet est petit, plus ça dure, genre plusieurs heures pour des petits soldats de plomb, mais normalement vu la taille de la poupée le simple contact coupé aurait dû faire cesser, mais cela dura.
Et ne cessa jamais.

Elle semblait avoir pris vie définitivement. Et je m’apprêtais à continuer pour voir à toutes les réveiller, juste pour essayer, mais elle les massacra. Pire, ; elle s’acharna sur elle et m’empêcha de les reconstituer. Et apparemment être punie ne la dérangeait pas plus que ça !
Depuis, je partage ma vie avec elle, je l’aime bien, et en général, elle n’est pas trop pénible :  elle est certes très jalouse et possessive, mais elle sait se montrer intelligemment docile quand il faut…
Et puis, elle me répète volontiers qu’elle m’appartient, qu’elle est ma poupée. Et échange, je l’admets, j’en prends soin, c’est la plus pièce de collection que quiconque pourrait avoir !
Pseudonyme : ICI
Âge : ICI
Commentaire : ICI
avatar
Vandal Savage
Messages : 297
MessageSujet: Re: Deathtoy - Quand lesrépliques deviennent vraies Mer 18 Juil - 20:43
Hoy T'es Validay !

Bravo à toi ! Va jouer ! :D

Pour info, tu as les demandes de rp ICI, pour les fiches de liens et les réacapitulatifs rp, c'est respectivement ICI, et ICI. Et si tu as d'autres demandes, fait un tour par ICI.

En cas de besoin, n'hésite pas à mp le staff, que ce soit Lois, Aelena, ou moi !

Amuses-toi bien !



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Accueil :: Présentations Validées-
Sauter vers: